Qu’est-ce que la nage à contre-courant (NCC)?

Si la piscine est, pour beaucoup, un équipement de loisirs et de détente, pour d’autres, elle est aussi le moyen de pratiquer une activité physique, notamment la natation. Or pour cela, vous dites-vous, il faut pouvoir enchaîner des longueurs… et par conséquent posséder un bassin d’au moins une dizaine de mètres de long, sous peine de tourner en rond comme un poisson dans un bocal. Détrompez-vous ! Même dans une petite piscine, vous pouvez vous entrainer. Pour enchaîner les sessions de crawl ou de brasse, il suffit d’une installation. Qu’est-ce que la nage à contre-courant, vous dites-vous ? Comment installer cette équipement dans une piscine ? On répond à toutes vos questions.

Comment fonctionne la nage à contre-courant ?

Vanne de nage à contre-courant

Un système de nage à contre-courant, appelé aussi NCC, est un dispositif relié à une pompe puissante qui permet la pratique de la natation, quelle que soit la dimension du bassin. Comment ? Il s’agit en fait d’un appareil qui, lorsqu’on l’actionne, génère un fort courant d’eau. Le nageur, positionné à contre-courant, va nager tout en restant sur place. Il est alors soumis aux mêmes contraintes physiques qu’une séance de natation normale.

En fonction des modèles, il sera possible de pratiquer des entrainements plus ou moins intensifs, selon la force sur laquelle vous réglez votre appareil, ce qui en fait un excellent équipement d’entrainement, de remise en forme ou de rééducation à domicile. D’ailleurs de nombreux sportifs de haut niveau s’entrainent régulièrement sur ce genre de dispositifs.

Les systèmes de nage à contre-courant les moins onéreux seront dotés d’une bague de serrage au niveau du jet pour en diminuer l’intensité. Les modèles plus sophistiqués proposeront une pompe à vitesse variable ou l’addition de puissance de plusieurs pompes (comme dans un spa de nage).

Attention : la nage à contre-courant est un exercice sportif qui s’appréhende progressivement. Veillez à régler la puissance du courant en fonction de votre niveau, entrez dans le bassin progressivement, sans plonger, et positionnez-vous à un mètre au moins de la buse de refoulement. Enfin, et c’est logique, nagez face au courant. Ainsi, vous nagerez en faisant du sur-place.

Deux types de nages sont à privilégier : la brasse, en particulier pour les débutants, et le crawl. Le dos crawlé peut également être recommandé, notamment si vous souffrez de problèmes de dos.

Cet équipement connaît d’autant plus de succès que la taille moyenne des piscines, au fil des ans, est de plus en plus petite, du fait d’extérieurs de plus en plus réduits.

Comment installer un système de nage à contre-courant dans une piscine ?

Vous êtes séduit par la nage à contre-courant ? On vous explique comme s’installe cet équipement.

L’installation d’un système NCC comporte des contraintes, d’autant plus si vous devez le mettre en place sur une piscine déjà existante. Lors de la construction d’une piscine c’est beaucoup plus simple et esthétique. L’installation d’une nage à contre-courant peut se faire de deux manières : encastrée ou hors-bord.

Système de nage à contre-courant encastré

Nage à contre courant encastrée

Un appareil de nage à contre-courant encastré signifie qu’il est scellé sur l’une des parois de la piscine. Les buses d’aspiration et de refoulement sont en effet fixées à environ 30 cm sous la ligne d’eau, au moment de la construction du bassin. Elles sont généralement posées sur la paroi opposée aux skimmers, afin de faciliter l’évacuation des impuretés présentes dans l’eau vers le système de filtration. Ainsi, votre équipement de nage à contre-courant contribuera également à maintenir la qualité de l’eau de votre piscine.

Les buses sont ensuite reliées à une pompe, généralement située à 5 mètres environ du bassin. Idéalement dans le local technique.

Attention : l’installation d’un système de nage à contre-courant doit impérativement être effectuée par un professionnel, qui veillera notamment à ce qu’il réponde à la norme C15-100. L’installation encastrée est la solution la plus esthétique puisqu’elle est invisible depuis les plages du bassin.

Système de nage à contre-courant hors-bord

Comme son nom l’indique, un système de nage à contre-courant hors-bord signifie qu’il est installé hors du bassin, généralement sur la margelle ou la plage de la piscine. Seule la partie basse est immergée dans l’eau. Ce type d’installation est privilégié notamment sur une piscine déjà existante, car cela suppose moins de travaux. Cela est toutefois bien moins esthétique. On l’installera généralement côté petit bassin. Les autres contraintes d’installation (distance, pompe…) sont identiques à un système de nage à contre-courant encastré.

Quel est le prix d’un système de nage à contre-courant ?

Vous vous demandez combien coûte un système de nage à contre-courant ? 

Un système encastré est composé de tuyaux, pièces à sceller, bouton d’allumage et surtout, le plus coûteux, d’une pompe NCC d’au moins 3CV (une puissance moindre ne vous permettra pas la nage à contre-courant) . Le prix de ces pompes oscille entre 500 et 1500€, montant auquel il faudra ajouter les pièces de plomberie et la main d’œuvre pour l’installation.
Si vous optez pour un dispositif sophistiqué avec pompe NCC à vitesse variable, le prix pourra en être doublé.

Les dispositifs hors-bord, eux, démarrent aux alentours de 1500€, jusqu’à 3000€ hors installation.

Fonctionnement, installation, coût : vous savez maintenant tout sur la nage à contre-courant ! Ca vous tente ?