Chlore pour rattraper l'eau de la piscine

Bien que leur présence soit souvent méconnue, les stabilisants ne sont pas sans conséquence sur la qualité de l’eau d’une piscine. Leur taux est donc à surveiller avec attention. Mais d’où viennent-ils ? À quoi servent-ils ? Éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un stabilisant dans l’eau d’une piscine ?

Un stabilisant n’est pas un produit que l’on ajoute volontairement dans le cadre de l’entretien de l’eau de sa piscine. En revanche, il est systématiquement présent dans le cadre d’un traitement au chlore. Il s’agit d’acide cyanurique ou encore d’acide isocyanurique dont le rôle est de renforcer l’action du chlore.

Quel est le rôle du stabilisant dans le cadre du traitement au chlore d’une piscine ?

Le chlore, produit hautement désinfectant pour l’eau d’une piscine, présente une faiblesse : sous l’effet du soleil et de la chaleur, il a la fâcheuse tendance à perdre de son efficacité. L’ajout d’un stabilisant va permettre la rémanence du chlore. Il va agir comme une sorte de « crème solaire », évitant ainsi d’avoir à verser continuellement du chlore pour garder une eau limpide.

Quelle est l’incidence des stabilisants sur la qualité de l’eau d’une piscine ?

Une certaine dose de stabilisant est présente dans chaque galet de chlore de 200g. Jusqu’à 100 g, selon la qualité du produit.
Or, alors que le chlore « se consomme » au contact de l’eau, le stabilisant, lui, reste présent et s’accumule. Par conséquent, plus vous traitez l’eau de votre piscine au chlore, plus le taux augmente.

Que se passe-t-il lorsque que le taux de stabilisant dans l’eau de piscine est trop élevé ?

Si le taux de stabilisant dans l’eau d’une piscine traitée au chlore est trop faible, l’action de ce dernier est diminuée. À l’inverse, s’il est trop élevé, il bloque également le pouvoir désinfectant du chlore. D’où, parfois, des relevés d’analyses qui montrent un taux de chlore suffisant alors qu’en même temps l’eau se trouble et des algues font leur apparition sur les parois du bassin de votre piscine.

D’où la nécessité de contrôler aussi le taux de stabilisant avec des languettes spécifiques de mesure. Pour indication :

< 20 mg/l : taux trop faible
Entre 20 et 30 mg/l : taux idéal
Supérieur à 60 mg/l : taux trop élevé

Comment baisser le taux de stabilisant dans l’eau d’une piscine ?

Si le taux de stabilisant dans l’eau d’une piscine est trop élevé, seule une vidange partielle du bassin, avec remplissage d’une eau « pure » peut ré-équilibrer les dosages. Cela peut se faire lors de la mise en hivernage de votre piscine. Si cela n’est pas suffisant, il faudra alors procéder à une vidange totale du bassin.

Si la présence de stabilisants n’est pas sans incidence sur la qualité de l’eau d’une piscine, elle est toutefois sans danger pour les baigneurs.