Si une piscine privée peut représenter un danger pour les enfants non-nageurs - un système de sécurité est d’ailleurs obligatoire -, elle peut également être l’occasion d’apprendre à nager tôt. Quelques exercices simples à réaliser chez soi, en plus des cours dispensés par un maître-nageur, peuvent aider les tout-petits à se familiariser avec l’eau… et devenir très vite de véritables petits poissons.

A quel âge peut-on apprendre à nager ?

En réalité, dès sa naissance, un enfant peut être familiarisé avec l’eau, afin qu’il prenne confiance et surtout qu’il commence à adopter des réflexes de survie. Les premiers mois de sa vie, il est conseillé de se rendre à des séances de bébés-nageurs proposés dans les piscines collectives. L’eau y est suffisamment chaude et des personnes qualifiées sauront vous guider dans les bons gestes et attitudes à avoir en compagnie de votre bébé. Exercices que vous pourrez ensuite facilement reproduire dans votre piscine privée, les beaux jours venus.

Un bébé-nageur aura d’autant plus de facilité à apprendre à nager, une fois la motricité suffisamment acquise. Il pourra même savoir se retourner et faire la planche, en cas de chute accidentelle.

Dès 4 ans, un enfant peut véritablement apprendre à nager. S’il n’a aucune crainte de l’eau, cela peut aller très vite. En une dizaine de séances, certains bambins deviennent autonomes. Bien sûr, cela ne dispense en aucun cas de la surveillance constante d’un adulte autour du bassin. En revanche, cela promet de bonnes parties de baignade en famille.

Le plaisir pour apprendre à nager tôt

Prendre du plaisir est indispensable à un enfant pour qu’il apprenne à nager tôt. Le familiariser avec l’eau passera donc par des petits jeux comme souffler pour faire des bulles, taper avec ses bras sur l’eau, battre des jambes en étant tenu par la taille, sauter du rebord pour atterrir dans les bras de papa ou maman, aller chercher un petit jouet sous l’eau à un endroit où il a pied, faire le tour du bassin agrippé au bord, apprendre à sortir de l’eau par le bord. Toujours en compagnie constante d’un adulte. C’est ce que l’on appelle de l’éveil aquatique, pratiqué généralement avant 2 ans.

Le temps d’apprentissage ne doit pas excéder 15 minutes au départ, pour ne pas fatiguer l’enfant, rester disponible et attentif. La patience de l’adulte est en effet indispensable afin de mettre l’enfant en confiance. Il faut sans cesse lui parler, lui expliquer ce que l’on va faire, le rassurer. Et surtout ne pas insister si l’enfant pleure ou a peur. Dans ce cas, mieux vaut attendre et recommencer un autre jour, voire dans quelques mois.

Des exercices pour lui apprendre à nager tôt

Passé 2 ans, un enfant peut entrer dans l’apprentissage de la natation, à condition qu’il ait été habitué à l’eau dès son plus jeune âge, que la coordination de ses membres soit suffisante, et qu’il ait appris à bloquer sa respiration. Plus généralement, un enfant apprend à nager entre 4 et 6 ans.

Pour l’y aider, vous pouvez lui apprendre les battements de jambes en se tenant à une planche ; le faire nager sur le dos et lui faire faire la planche ; le faire nager sur de courtes distances en l’accompagnant ; lui apprendre à rejoindre le bord depuis le milieu de la piscine ; le faire sauter depuis le bord de la piscine, en l’attendant dans l’eau, afin qu’il adopte les bons réflexes en cas de chute accidentelle.

Si vous ne vous sentez pas une âme de maître-nageur, n’hésitez pas à emmener votre enfant prendre des cours. Un enfant qui sait nager tôt, c’est l’assurance d’une plus grande sérénité lorsque l’on possède une piscine privée.