GALETS DE CHLORE POUR LE TRAITEMENT DE L'EAU D'UNE PISCINE

Une eau cristalline s’obtient au prix d’un entretien régulier de votre piscine. Plusieurs types de traitement existent, tous avec leurs avantages et leurs inconvénients. Parmi eux, le chlore et le sel arrivent en tête. Car si le premier reste le plus répandu, le second, entièrement naturel, répond aux exigences écologiques d’aujourd’hui.

Alors, chlore ou sel pour votre piscine ? Voici un récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque traitement, afin de vous aider dans votre choix.

Le traitement au sel, naturel mais à l’équilibre fragile

Avant toute chose, sachez que l’eau d’une piscine traitée au sel n’a rien à voir avec l’eau de mer. Pratiquement imperceptible, le sel ne « s’accroche » pas à votre peau et vos cheveux comme c’est le cas à la plage.
Le traitement au sel se fait par électrolyse, sans produits chimiques, uniquement grâce à une réaction électrochimique. Un procédé 100% naturel qui séduit de plus en plus.

Comment cela marche ?

Une certaine quantité de sel - 3 à 5 g par litre d’eau - est versée directement dans le bassin de la piscine. L’électrolyseur, branché sur la filtration, fait ensuite tout le travail. En passant à travers, l’eau salée reçoit une décharge électrique qui provoque une réaction électrochimique. Le sel se transforme en hypochlorite de sodium, un chlore naturel aux forts pouvoirs désinfectants. Ce dernier est alors rejeté par les buses de refoulement. Puis, sous l’effet des UV, le chlore redevient sel… et ainsi de suite.

Les avantages :

Économique. À l’année, le traitement au sel ne nécessite le recours à aucun autre produit. Une fois la quantité de sel versée, cela est généralement suffisant pour 3 saisons, à l’exception parfois d’un petit « réajustage » lors de la remise en route de votre piscine.

Écologique. Le traitement au sel ne nécessite pas d’autres produits chimiques, souvent agressifs pour la peau, les yeux, et la nature.

Facile d’entretien. Une fois le sel versé, l’électrolyseur branché et programmé, vous êtes tranquille pour toute l’année !

Non irritant. Votre peau, vos yeux et vos maillots de bain vous diront merci ! Le traitement au sel est idéal pour les jeunes enfants et les personnes souffrant de problèmes respiratoires.

Inodore. Comme expliqué précédemment, le sel d’entretien d’une piscine est pratiquement imperceptible, que cela soit sur la peau ou à l’odeur.

Les inconvénients :

Budget de départ. La mise en place d’un traitement au sel pour l’eau de votre piscine nécessite un investissement de départ. L’achat d’un électrolyseur varie généralement de 500 à 2000 €, en fonction de la surface de votre bassin. Son installation demande en outre à être réalisée par un professionnel.

Fragilité. Attention aux électrodes, qui ont la fâcheuse tendance à « griller ». Attendez-vous à devoir en changer, de temps à autres.

Équilibre de l’eau. Un traitement au sel rend l’équilibre de l’eau plus délicat. Une surveillance attentive du pH est par conséquent indispensable.

Le traitement au chlore, efficace mais irritant

Un galet déposé dans le skimmer du système de filtration de la piscine : on ne présente plus le traitement au chlore ! Et pour cause. Pendant de nombreuses années, on n’a pas trouvé mieux pour désinfecter l’eau des piscines. Traitement de choc, le chlore éradique tout… non sans conséquences, toutefois.

Les avantages :

Efficace. Champignons, algues, bactéries : rien ne résiste à un galet de chlore, aux pouvoirs désinfectants et oxydants sans égal. Une fois traitée, l’eau de votre piscine est incontestablement limpide.

Économique. Qu’il soit présenté sous la forme de granules, en galets, liquide… le chlore est peu coûteux.

Les inconvénients :

Odorant. Que ceux qui n’ont jamais eu l’impression de se baigner dans une bouteille d’eau de javel lèvent le doigt ! Âcre et tenace, l’odeur du chlore peut même être irritante pour les voix respiratoires des personnes fragiles, les enfants en bas âge notamment.

Irritant. Il est généralement conseillé de se rincer à l’eau claire, lorsque l’on sort de la piscine. Et pour cause. Du fait de son haut pouvoir de traitement, le chlore est aussi irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses.

Décolorant. Gare à vos serviettes et maillots de bain ! Le chlore a la fâcheuse tendance à décolorer les tissus. Idem pour le matériel de piscine… et le revêtement en liner de votre bassin qui, au fil des saisons, perd inévitablement de sa couleur.

Chimique. Le chlore est un produit chimique, donc non écologique. En outre, plus la température de l’eau de votre piscine augmente, moins son action est efficace. Il vous faudra donc multiplier les doses, en été, si vous voulez conserver une eau limpide. Votre budget augmentera donc d’autant.

Chlore ou sel pour votre piscine ? Vous disposez maintenant de tous les avantages et les inconvénients de chaque traitement pour comparer avant de vous décider. Sachez en tout cas qu’il est tout à fait possible de changer de méthode de traitement de l’eau de votre piscine. Le moment idéal étant au sortir de la période d’hivernage.