Assurance piscine

Vous comptez installer prochainement une piscine dans votre jardin et vous vous interrogez à propos de la façon dont il convient de l'assurer. Voyons ensemble quelles sont les conditions préalables obligatoires à l'assurance d'un tel bien. Evoquons ensuite ce qui sera réellement couvert par vos contrats d'assurance et notamment votre couverture multirisques habitation.

 

Les conditions nécessaires pour pouvoir assurer ma piscine

 

Mais, vous n'êtes pas sans savoir que la construction d'une piscine privée se doit de respecter certaines règles et normes, notamment sur le plan de la sécurité. Les assureurs suivent bien sûr cette réglementation (loi du 1er janvier 2004) et vous serez dans l'obligation de faire de même vous aussi sous peine de ne pas pourvoir assurer votre piscine et surtout de ne pas être indemnisé en cas de sinistre et d'écoper d'une amende allant jusqu'à 45 000 €.

Donc avant d'effectuer la moindre démarche envers un assureur, veuillez vérifier que votre piscine est bien équipée d'un des quatre dispositifs de sécurité reconnus par la loi à savoir :

un abri de piscine (devant être conforme à la norme NF P90-309)
une barrière de protection (norme NF P90-306)
une couverture de sécurité (norme NF P90-308)
une alarme de piscine (norme NF P90-307)

 

Quels sont les risques liés à votre piscine ?

 

Le premier risque auquel on pense reste bien évidemment l'accident de personne comme une chute dans le bassin ou pire une noyade. Ces risques seront, de toute manière, déjà couverts par la garantie responsabilité civile comprise de base dans votre contrat d'assurance de l'habitation où se trouve votre piscine. Pour ce risque, vous n'aurez donc pas à modifier vos contrats d'assurances.

Vous devrez également assurer votre piscine contre d'autres risques tels l'incendie, la dégradation ou le vandalisme entre autres. La couverture devra également concerner les divers équipements d'entretien (pompe, filtre, robot nettoyeur ou appareil chauffant par exemple) ainsi que le local technique si votre piscine en est pourvue. Si vous possédez un robot d'entretien, celui-ci sera aussi couvert tout comme que le dispositif de sécurité obligatoire que vous aurez choisi. Enfin sachez qu'une assurance de ce type prendra en charge également les spas ou les jacuzzis pour peu qu'ils soient couverts par un dôme, une véranda ou encore une serre. Par opposition, tout autre équipement de cette nature positionné hors sol et/ou gonflable ne pourra être couvert de cette manière.

 

Comment votre assurance habitation couvre votre piscine ?

 

Votre contrat habitation existant

Vous l'aurez compris : la première des choses à faire est de consulter attentivement votre couverture multirisques habitation actuelle afin de vérifier si celui-ci couvrira de base votre piscine. Sachez tout de même que c'est peu fréquent et que chez la plupart des assureurs, il vous faudra souscrire alors une extension de garantie répondant à votre besoin spécifique que représente cette piscine.

Les extensions de garanties pour assurer ma piscine

Comme déjà évoqué un peu tôt, ces extensions de garanties couvriront la plupart des dégâts qui pourraient être causés à votre piscine, ses équipements et l'ensemble du nécessaire à son bon fonctionnement. La plupart des assureurs vous proposeront de couvrir les risques de dégâts causés par des tempêtes ou de la grêle, le vandalisme, l'incendie ou bien encore le bris accidentel de votre maison entraînant des dommages sur votre piscine. Toutes les assurances ne se valent pas tant sur le plan de la couverture que de la cotisation que vous devrez payer. Lisez donc attentivement les contrats et ses extensions de garanties pour choisir l'assureur qu'il vous faut. N'hésitez pas à utiliser un site spécialisé dans le comparatif d'assurances pour y voir plus clair.

Comme dans la plupart des cas, il existe bien entendu des exclusions à la couverture de votre piscine. On définit par ce terme tout cas spécial permettant à votre assureur de ne pas prendre en charge votre sinistre. Par exemple, certains contrats et extensions de garanties ne garantiront pas le remboursement des dommages causés par le poids de la neige sur la bâche qui couvre la piscine l'hiver. D'autres excluront les frais engendrés par une réparation comme un nettoyage ou d'autres n'indemniseront pas votre bijou perdu aspiré par une canalisation. Prenez garde également à votre matériel traînant à proximité de votre piscine. Il est fort probablement qu'en cas de vol, celui-ci ne soit pas couvert car non rangé dans un local approprié.

 

En conclusion

A la question première « Dois-je assurer ma piscine » la réponse est sans conteste OUI car cela évite bien ses soucis en cas de problèmes qui peuvent chiffrer très vite!

Mais assurer votre piscine vous demandera de l'attention et un peu de votre temps afin de choisir le contrat le plus adapté à votre situation. Et le fait d'être assuré ne vous empêchera de veiller à une bonne utilisation de votre piscine ainsi qu'au rangement de votre matériel mobile pour éviter les vols!